Cyclogenèse explosive et Le Caire

Cette aventure ne pouvait débuter que d'une manière, avec une cyclogenèse explosive. Je préfère ne pas entrer dans les détails de notre vol Donosti-Madrid et vous raconter que cela fait quelques jours que nous sommes installés au Caire.

Deux éléments majeurs me rappellent le Festival de Cinéma de Grenade l'année dernière.

Le premier est que lors du festival, le réalisateur mexicain Arturo Ripstein m'avait raconté que lorsqu'il est arrivé au Caire pour la première fois pour rencontrer Naguib Mahfuz (après il produisit le film "La rue des Miracles" réalisé par Jorge Fons et réalisa "Principio y Fin" (Début et Fin), les deux films basés sur les œuvres de Mahfouz), il se sentit énormément proche car Le Caire bat au même rythme que Mexico. Et c'est de cette façon que je le perçois aussi.

Le deuxième élément est que le directeur des programmes de la chaîne Al Jazeera Documentary Channel, Montaser Marai, nous attendait à notre arrivée au Caire. C'est lui qui quelques mois après notre première rencontre lors de la projection de "Checkpoint Rock. Chansons depuis la Palestine" avec l'Alhambra en toile de fond, me proposera de réaliser ce projet.

Nous avions besoin d'un hôtel qui nous inspire dès le début et nous avons trouvé l'Om Kolthoom, dans lequel chaque chambre porte le nom de l'une de ses chansons, et depuis là, tous les jours, nous nous submergeons dans "La victorieuse" ou "La mère de toutes les villes" comme est communément baptisé Le Caire par les Egyptiens, nous mélangeant à ses 25 millions d'habitants.

Fermin Muguruza

 

Al Jazeera

HIZKUNTZAK / LANGUAGES

Euskara CastellanoFrançaisEnglish

ARCHIVES

PHOTOS

FERMIN MUGURUZA

FM web FM twitter FM facebook FM myspace

LIÉES

Aljazzera

Aljazzera Documentary Channel

Fermin Muguruza

Checkpoint Rock

Talka

Symbol